artiste accompagné par Danse à tous les étages dans le cadre du réseau Tremplin (2018/2021)

45 min

INGING

PROPAGANDE C

Jeanine Durning • Simon Tanguy

JUIN

2

BREST

Simon Tanguy signe ici une version de Inging, adaptation d’un concept imaginé en 2010 par la chorégraphe et performeuse new-yorkaise Jeanine Durning.

Entre performance parlée et rêverie, méditation et psychothérapie, Inging repose sur une pratique obstinée du langage. Avec un art immodéré du coq à l’âne et du dérapage (in)contrôlé, Simon Tanguy fait défiler les pensées telle une cascade de mots et d’associations d’idées.

 

Ça parle, sans cesse, de partout : dans cette chorégraphie de l'esprit, danseur et public sont entraînés dans un déséquilibre constant – confrontés à la limite du langage articulé comme paradigme de la communication, du savoir et de la compréhension.

LES
ARTISTES

CRÉDITS

Concept : Jeanine Durning

Adaptation et interprétation : Simon Tanguy

Assistant : Teilo Troncy

Photos : Elian Bachini

Coproduction : Itinéraire Bis Saint-Brieuc, CNDC Angers

Partenaires : Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Bretagne, Région Bretagne, Agglomération de Saint-Brieuc

Soutien : Le Triangle – Cité de la danse de Rennes, Le Collectif Rennes Danse Métropole

JEANINE DURNING

Jeanine Durning est une performeuse, chorégraphe de New York. Les chorégraphies de Durning ont été décrites comme traversant les frontières des genres, où les mouvements, la parole, le chant, la musique, la perception, l’écriture, la critique culturelle, la philosophie et la psychologie se confrontent et aboutissent à une réflexion sur le comportement humain. Les projets de Jeanine Durning ont été présentés à l’échelle internationale, par le biais de présentations, résidences, rencontres. En parallèle de ses propres projets, Jeanine a été invitée à conseiller et collaborer avec des compagnies, des artistes indépendants, des universitaires.

 

Inging est la première création de Jeanine Durning, dont la première a eu lieu en 2010 et qui, depuis, a été présentée dans de nombreux pays (Amsterdam, Berlin, Louvain, Zagreb, Exeter, Minneapolis, American Festival de Realness / New York, Toronto, Williamstown et Milwaukee,…). En tant qu’interprète, Durning a travaillé avec de nombreux chorégraphes et, notamment depuis 2005 auprès de Deborah Hay. Entre 2011 et 2013, elle a été consultante pour la Motion Bank/Forsythe Company sur les pratiques chorégraphiques et les techniques de notation. En parallèle, Jeanine Durning intervient ponctuellement dans la réalisation d’ateliers et est également professeur au SNDO / Amsterdam, au HZT/Berlin, NYU et à la New School de New York… Elle est également consultante et intervenante chez Motion Bank/Forsythe Company sur les pratiques chorégraphiques et plus spécialement sur les techniques de notation de Deborah Hay.

SIMON TANGUY

Simon TANGUY (FR, 1984) est chorégraphe et danseur.

Simon Tanguy pratique le judo 10 ans avant de créer ses propres spectacles dans une compagnie de cirque à Saint-Brieuc. À 21 ans, il obtient une licence de philosophie à Rennes, s’initie à la danse contemporaine, et poursuit une formation au théâtre physique et au clown à l’école du Samovar (Paris). Il y approfondit les notions de corps burlesque, de jeu bouffonesque et grotesque. En 2011, il est diplômé de la SNDO (School for New Dance Development), conservatoire national d’Amsterdam.

 

Il a dansé comme interprète avec des chorégraphes comme Boris Charmatz, Deborah Hay, Maud Le Pladec ou encore Jeanine Durning. Il pratique aussi le Body Weather, une danse de Min Tanaka.

En 2011, il crée le solo Japan, coproduit par le théâtre de la Ville de Paris et reçoit le prix ITS chorégraphie à Amsterdam en 2011. Le trio Gerro, Minos and Him a reçu le 2ième prix Danse Élargie 2010 au Théâtre de la Ville de Paris et le prix de la meilleure chorégraphie à la Theater Haus de Stuttgart.

Sa compagnie Propagande C, pour Propagande Culturelle, a été créée en 2013 et produit désormais ses pièces : People in a Field (2014), Inging (2016), I Wish I Could Speak in Technicolor (2016-2017), Fin et suite (2019). Simon Tanguy a présenté en janvier 2021 une nouvelle création co-signée avec Thomas Chopin : Je voyais ça plus grand. Il prépare également une pièce de groupe pour 2023.

 

J’ai toujours été intéressé par le fait de mettre en mouvement et de chorégraphier des corps pris par des forces plus grandes qu’eux. Comme chez les personnages possédés, les burlesques, les grotesques et excentriques dansants; leurs corps sont agis par des éléments qui les dépassent. Ces forces peuvent être nombreuses : l’imagination, l’excitation, le désir, les mémoires, les démons, les peurs, les joies. Pour moi, danser, c’est toujours être pris par, être dansé par...

L’acte chorégraphique est alors l’acte de retranscrire, de retrouver cet état. Le plateau est le lieu traversé par cet état, qui arrive enfin au spectateur, son témoin. Ce flot, que je recherche dans mon écriture chorégraphique, crée une multiplicité d’états, de débordements, de dédoublements. C’est une manière pour moi de refléter la vélocité actuelle dans laquelle nous vivons, l’humanité d’aujourd’hui.

PARTENAIRES DE L'ÉVÉNEMENT