Capture d’écran 2021-05-05 à 07.39.51.

restitution le 8 juillet 2021 au Musée de la pêche

TÉMOINS DE LA MER

Aurélien Richard

Escale à l'école de Melgven et au collège Saint-Joseph

temoins mer.jpeg

Dans le cadre de ses 60 ans en 2021, le Musée de la Pêche a lancé un appel à projet auprès d’artistes afin de faire revivre sa riche histoire mais aussi et surtout de l’inscrire dans l’actualité et d’en proposer une lecture contemporaine. Après réception d’une dizaine de candidatures, le jury a retenu le projet de la Compagnie Liminal intitulé « Témoins de la mer ».

La compagnie Liminal propose un projet autour de la création d’un « objet artistique pluridisciplinaire » aboutissant à un opéra documentaire créé à partir du « collectage de mémoires ». Les artistes de la Compagnie Liminal offrent une relecture des archives et rencontrent les personnes incontournables de l’histoire du musée ainsi que des pêcheurs.

 

C’est à partir de cette « matière » que la création prendra forme, entre opéra, vidéo et danse. Ce travail artistique se déroule tout au long de l’année 2021 et aboutira à une représentation publique au musée et à une diffusion en version numérique.

AURÉLIEN
RICHARD

Parallèlement à son activité de pianiste soliste et de chambriste, Aurélien Richard collabore aux projets chorégraphiques de William Forsythe, Jiři Kylián, David Wampach, Cecilia Bengolea et François Chaignaud, Mié Coquempot, Maud Le Pladec, Julia Cima ou Jérôme Brabant. Compositeur, il écrit également une œuvre musicale dédiée d’abord au piano (études, duos de piano, pièces concertantes) mais aussi à la voix (mélodies et chœurs) et à l’orchestre. Sa pièce PARADIS pour piano est éditée aux Editions du Merle Noir (Nantes).

Il écrit ses propres spectacles et performances, depuis Hoketus (2009), œuvre chorégraphique et musicale, coproduite par la Fondation Cartier et le CDC de Toulouse- Midi-Pyrénées, suivi par Noces/ Quatuor (2013), remix chorégraphique des Noces de Nijinska/Stravinski, coproduit par le Centre national de la Danse, le Quartz-Scène nationale de Brest, le CDC Toulouse-Midi-Pyrénées et le Musée de la Danse de Rennes et Revue macabre (2015), une pièce protéiforme mêlant revisitation du répertoire chorégraphique allemand et autrichien des années 20/30 à des musiques romantiques ou modernes jouées en direct. En 2017 et 2018, le diptyque ENFER (solo) et PARADIS (duo) donnent à revoir une lecture moderne de la Divine Comédie de Dante. C’est au Théâtre Marigny de Paris qu’est donnée en 2019 GIS_ELLE, une fantaisie chorégraphique révélant l’envers du décor du ballet classique. Puis en 2020 les opéras de Nantes-Angers et de Rennes lui commandent une chorégraphie des NOCES de Stravinsky, en collaboration avec le Centre National de Danse Contemporaine d’Angers.

Aurélien Richard questionne dans son travail les correspondances et tensions qui se nouent entre une structure chorégraphique et musicale, entre le corps d’un danseur et celui d’un musicien. Il met ainsi en lumière les possibilités de maillage entre la mémoire, la partition, la transmission, l’interprétation et le remix, avec des corps et des pensées au présent.

CRÉDITS

Direction : Aurélien Richard
Chorégraphe, pianiste, compositeur : Aurélien Richard

Vidéaste : Thomas Adam-Garnung,

Assistant chorégraphique : Vincent Delétang 

Ingénieur son : Vincent Isnard

Interprétation des voix : Roxane Chalard et Mathieu Dubroca

Affiche / photo : service communication CCA / DR Musée de Bretagne et Ecomusée du Pays de Rennes

PROJET
EAC*

Cette création a pour base la collecte de témoignages des différents acteurs de la vie du musée, tout en restant sensible à l'avenir. C'est pourquoi, les artistes et le musée, soutenus par Danse à tous les étages et les Amis du musée, ont mis en place des workshop chorégraphiques auprès de deux établissements scolaires. Ces ateliers et ces rencontres, entre les enfants et les artistes, portent sur une interprétation chorégraphique des mouvements et des postures des pêcheurs. Ce travail sera ensuite intégré dans la création finale par le biais de captations vidéo.

Ces ateliers seront menés par Béatrice Aubert, en cohérence avec la globalité du projet. Elle ira à la rencontre de deux groupes du territoire : le premier avec des jeunes du collège et lycée St Joseph de Concarneau et l'autre avec des élèves de l'école primaire de Melgven.

 

La restitution des ateliers se déroulera le 4 juin 2021.

*Éducation Artistique et Culturelle

PARTENAIRES DE L'ÉVÉNEMENT

ÉCOLE
MELVGEN

Une restitution par Aurélien Richard est prévue le jour anniversaire du musée

JUILLET

8

CONCARNEAU